[Jeu video] Vampyr

On en a beaucoup parlé et j’ai donc testé et fini ce jeu qui m’attirait pas mal. Les vampires ont toujours suscité de l’intérêt pour moi et les vidéos que j’avais vu dessus me titillaient. Vampyr.

Résumé: En 1918, le docteur Jonathan Reid, un éminent hématologue, revient à Londres rendre visite à sa famille après avoir été démobilisé du front pendant la Première Guerre mondiale. Suite à une agression dont il ne se souvient plus, il devient malgré lui un vampire. Assoiffé de sang, il s’en prend à la première personne qu’il rencontre. Malheureusement pour lui, il s’agit de sa sœur Mary qui meurt dans ses bras. Dès lors, il va chercher à comprendre ce qui lui est arrivé et la raison de sa transformation, dans un Londres dévasté.

La première chose qui m’a frappé est l’ambiance bien sombre, voire lugubre du jeu. Tout se passe la nuit, pendant une épidémie qui sévit partout (la Grippe Espagnole). J’ai vraiment eu l’impression d’être dans un film de Tim Burton, mais en plus tragique. J’ai adoré parcourir les rues et les quartiers pauvres d’une ville mourante. Les décors sont simples mais efficaces car collant parfaitement au style ténébreux. On voit bien le changement de quartier avec une ambiance propre et une angoisse supplémentaire. j’aurais bien vu un jeu horrifique à la Outlast ou à la Resident Evil car tout était là dans Vampyr.

Le héros, Jonathan Reid, est assez charismatique mais bizarrement, il en perd un peu au fil du jeu. Il faut que son personnage n’évolue pas beaucoup et qu’il reste (trop) fidèle à ses idées. Il va pourtant affronter un nouveau monde, de nouveaux ennemis et étant docteur, il aurait pu remettre en question le pourquoi de sa raison d’être mais en réalité, il ne change pas vraiment. Il y avait pourtant matière à faire un personnage intéressant, torturé et en conflit avec sa nouvelle nature. Les autres sont là pour l’aider, ou non, mais manque de profondeur, surtout pour les plus importants. Ce n’est que vers la fin qu’ils commencent à être intéressants, une fois l’épilogue en place.

Le système de jeu. Au début, il est assez satisfaisant et se prend vite en main. Les combats sont vifs et vivants, on se dit alors que tout va allait pour le mieux. Malheureusement, il s’avère vite répétitif et un peu ennuyeux passé la barre des cents monstres vaincus. Pas vraiment de nouveautés, sauf de nouvelles techniques mais qui n’apportent rien de plus. Cela se voit aussi dans le scénario qui est un peu trop linéaire. De plus, les quêtes annexes n’ont rien de folichon et qu’elles sont parfois longues pour rien. Pour finir, la carte est grande mais il n’y a aucun raccourci. On est tout le temps obligé de faire les routes à bien, même si c’est de l’autre côté. Chiant à force.

Vampyr a du potentiel, porté pour une ambiance lourde et pesante et par un héros de qualité. Néanmoins, il y a encore beaucoup de choses à travailler et si chapitre 2 il y a, j’espère que les défauts seront corrigés car on peut vraiment faire un jeun vidéo top.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.