The Boys: la chasse aux Super-héros est ouverte

Je n’en avais pas encore parlé mais je suis un gros consommateur de séries. Parfois, je rentre dans le moule et j’adore ce que les autres mais parfois non (par exemple, je ne suis pas du tout fan de Game of Thrones, et oui). Alors je vais inaugurer cette section « série » par l’une de mes préférées du moment: The Boys.

 

Résumé: Dans un monde où les super-héros se sont laissés corrompre par la célébrité et la gloire, une équipe de justiciers qui se fait appeler « The Boys » décide de passer à l’action et d’abattre ces super-héros autrefois appréciés de tous.

Direct, la série est une tuerie à bien des niveaux. Déjà, le premier concept que j’aime beaucoup est qu’on présente les super-héros comme des super-connards. Fini le mythe de l’homme hyper fort, vertueux, au-dessus de tout soupçon. Ici, on a des super-héros qui usent et abusent de leur pouvoir et de leur position. La série prend à contre-pied le mythe et j’aime ça. En plus, comme il y a des clichés gros comme des maisons (genre le Protecteur n’est PAS DU TOUT une caricature de Superman) qui sont super bien employés.

Ensuite, la série n’hésite pas à « choquer » les spectateurs avec des événements trash, sans pour autant autant tourner à l’abusif. C’est no limit, pas vulgaire et bien filmé. Il y a de nombreux points abordés dans la série, comme l’homosexualité, le racisme ou encore les abus sexuels et le féminisme. Mais rien n’est apporté de manière trop lourde, tout est finement amené et envoie un message positif.

Les acteurs sont choisis avec goût et évidemment, Butcher est de loin mon préféré avec son côté bourru et auto-destructeur. Hugh, le héros, n’a pas la tête de l’emploi, un anti-héros par excellence avec zéro charisme et c’est ça qui marche. On voulait un plouc comme héros, on a un plouc. Mêmes les secondaires sont très bons et apportent vraiment une aura particulière. Et l’héroine est aussi un contre-pied. On la croit blonde, superficielle et idiote mais pas du tout. Elle a du cran, du charisme et sait réfléchir. Elle prend bien la mesure de ce qu »est un super-héros et des artifices autour du mythe.

Bref, hâte de voir la saison 3 car ça monte crescendo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.